La biographie d’Alain Tourret

Alain Tourret, né le 25 décembre 1947 à Boppard (Allemagne), est un homme politique français, député de la sixième circonscription du Calvados.

Maire de Moult depuis mars 1983, il a aussi été conseiller régional de Basse-Normandie entre 1986 et 1992, puis de 2004 à 2012. Il a été Vice-président de l’assemblée régionale en charge de la Culture de 2004 à 2010 puis des Fonds européens, du Tourisme et des Droits de l’Homme de 2010 à 2012.

Jeunesse et études
Fils de Michel Tourret, officier de Cavalerie, et de Odile Durosoy, Alain Tourret étudie à la faculté de droit de Caen où il obtient deux diplômes d’études supérieures, l’un en sciences politiques et l’autre en histoire du droit.De 1972 à 1982, il y enseigne l’histoire du droit et des idées politiques.

C’est également en 1972 qu’il s’inscrit comme avocat spécialisé en droit social au barreau de Caen et qu’il rejoint le Parti Radical de Gauche.

Maire de Moult

Il devient maire de Moult en 1981. La commune, située à l’est de Caen, compte 1937 habitants et près de 166 entreprises.

Parmi les équipements remarquables de la commune, une mention particulière pour la médiathèque Franz-Olivier Giesbert, dont les collections sont régulièrement enrichies par l’écrivain et journaliste, ami intime d’Alain Tourret. Cet équipement a valu à Moult la Marianne d’Or 2007 de l’action culturelle en milieu rural.

Conseiller régional

Conseiller régional (MRG) de Basse-Normandie de 1986 à 1992, il en devient vice-président en charge de la jeunesse, de la culture, des sports et loisirs, des relations internationales, de la coopération décentralisée et des droits de l’Homme de 2004 à 2010.

À nouveau vice-président de la région Basse-Normandie après les élections régionales de 2010, il se voit confier les affaires internationales, les fonds européens, le tourisme et les droits de l’Homme.

Il démissionne de son mandat de conseiller régional en juin 2012, comme il s’y était engagé, à la suite de son élection à l’Assemblée nationale.

Militant depuis toujours de la réunification des deux régions administratives de Normandie, Alain Tourret a notamment rédigé un important rapport en 2009 par lequel il jetait les jalons d’une réunification qui ne se fera que 7 ans plus tard.

Député du Calvados

Alain Tourret fait son entrée sur la scène politique nationale en 1997 en battant René Garrec, hériter politique de Michel d’Ornano, député UDF sortant et président du Conseil régional de Basse-Normandie, dans une circonscription qui avait été longtemps le fief électoral d’Olivier Stirn.

Lors de son premier mandat, il a attiré l’attention sur lui en bataillant pour la disparition des fonds secrets. Il est l’un des pères de la loi pour l’interdiction de l’amiante et l’indemnisation de ses victimes. Il a aussi été cosignataire de la loi instaurant le PACS et rédacteur de la loi relative à la présomption de l’innocence.

Réélu député en juin 2012, il produit un rapport sur la lutte contre les discriminations dans la fonction publique puis se distingue comme orateur du groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste et secrétaire de la Commission des lois, en défendant notamment l’ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe.

Après avoir déposé un rapport d’information sur la révision des décisions pénales avec le député Georges Fenech, Alain Tourret dépose puis fait adopter la loi relative à la réforme des procédures de révision et de réexamen d’une condamnation pénale définitive, promulguée le 21 juin 2014.

Seul rapporteur thématique non socialiste sur le projet de loi relatif à la croissance et à l’activité, Alain Tourret poursuit de manière intensive son activité législatrice et obtient lors de l’examen du projet de loi relatif à la délimitation des régions que, dans le cadre des nouvelles régions, une même ville ne puisse accueillir l’assemblée régionale et la préfecture de région en son sein (sauf avis contraire voté avec une majorité qualifiée des 3/5e), afin de consacrer les principes de proximité des services vis-à-vis des citoyens et de centralité territoriale.

Alain Tourret a déposé en juillet 2015 une proposition de loi relative à la prescription en matière pénale après avoir défendu, toujours avec Georges Fenech, un rapport proposant une réforme des régimes de prescription pénale, rapport adopté à l’unanimité des membres de la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Responsabilités politiques

Depuis 1974 : président de la fédération du Calvados du Parti radical de Gauche.
Depuis 1981 : maire de Moult (Calvados).
1986 – 1992 : conseiller régional de Basse-Normandie.
1997 – 2002 : député (PRG) de la sixième circonscription du Calvados.
2004 – 2010 : Vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie chargé de la jeunesse, de la culture et du sport.
2010 – 2012 : Vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie chargé des relations internationales.
Depuis 2012 : député (PRG) de la sixième circonscription du Calvados.

Ouvrages

L’Église et la politique dans le Calvados (1945 – 1972), 1973, Université de Caen Basse-Normandie
Fonds Spéciaux, primes et autres dérives. Réquisitoire contre l’absence de transparence au sein de l’État, 2002, Éditions Albin Michel
Blog de Campagne, 2007, Éditions du Petit Chemin
Plume contre Crayon, 2012, Éditions Arbalète (en collaboration avec Chaunu)
Lettre Ouverte à Manuel Valls, 2014, Editions Charles Corlet